Taille du texte :
A | A+ | A+

Vous êtes ici : Accueil > Pédicurie > Diabétologie

Soins de pédicurie et podologie pour les diabétiques

Le pied diabétique est l'une des expressions cliniques du diabète, il reflète les conséquences de l'angiopathie et de la neuropathie du diabète. Les pieds du diabétique sont exposés à développer des troubles trophiques (peau et ongle) potentiellement graves et pouvant aboutir à des amputations et peuvent présenter des déformations osseuses et articulaires favorisant également les troubles trophiques par conflit avec la chaussure. Le risque est favorisé par la conjonction de complications neurologiques, artérielles et infectieuses Les lésions du pied sont très souvent occasionnées par des traumatismes mineurs. Les facteurs déclenchant les plus fréquemment rencontrés sont :

 

– les chaussures inadaptées
– soins de pédicurie mal fait par le patient
– source de chaleur ou douleur non perçue
– mauvaise hygiène

 

1-SYMPTOMES DU DIABETE EN CAS D'ATTEINTE DU PIED

Les patients les plus à risque sont ceux présentant :
– des antécédents d'ulcération du pied
– ou une neuropathie caractérisée par :
*pieds chauds, réseau veineux apparent
*insensibilité de certaines zones
*réflexes diminués
– ou une artériopathie des membres inférieurs
* boiterie inconstante
*pied froid, pâle à l'élévation, cyanosé en bas
*pied maigre
*ongles épaissis, dépilation
*pouls non ou mal perçus
· ou des déformation du pieds:hallux valgus, griffe d'orteil, pied de Charcot...

 

Le dépistage des déformations doit être précoce. Un examen podologique devrait être systématique, à la recherche de perturbations des appuis, chez tous les patients de plus de 40 ans diabétiques.

 

2-CONSEILS AUX DIABETIQUES

L'éducation doit commencer chez les diabétiques sans critères de risque et jeunes, les conseils indispensables sont :

 

· soins des pieds réguliers chez un podologue
· couper les ongles au carré pas trop court
· chaussures adaptées à la morphologie du pied et confortables
· lutter contre les facteurs de risque vasculaire: tabac, maîtrise de la glycémie, hypertension
· pratique régulière d'une activité physique ne serait ce que de la marche
· consulter rapidement en cas de problème

 

Chez les patients à haut risque d'autres conseils plus spécifiques vous seront donnés en consultation.

 

3-conséquences majeurs du diabète

Les troubles trophiques majeurs sont :

 

· le mal perforant plantaire : c'est une perte de substance des parties molles qui se présente sous le forme d'une lésion profonde, large, indolente. Cette lésion ne présente aucune tendance spontanée à la cicatrisation. On peut la retrouver par exemple sous un durillon non traité ou non ressenti par le patient d'ou l'intérêt d'un examen régulier des pieds et de soins de pédicurie. Le mal perforant peut conduire à l'amputation

 

l'arthropathie nerveuse: déminéralisation et tassement osseux entraînant des modifications anatomiques avec affaissement de la voute plantaire, élargissement et raccourcissement du pied pour réaliser le pied cubique de Charcot

 

La prévention est donc la mesure la plus efficace pour diminuer le nombre d'amputation. Elle repose sur l'individualisation des patients à hauts risques et sur une prise en charge pluridisciplinaire.

 

Le pédicure-podologue a donc un rôle essentiel d'information, de dépistage et d'orientation.

 

De plus aujourd'hui la sécurité sociale permet un remboursement des soins de pédicurie sur ordonnance médicale pour les patients à haut risque et à condition que le pédicure-podologue soit conventionné et ait effectué une formation en diabétologie ce qui est le cas au sein de mon cabinet.

 

Contact